Profitez de la livraison gratuite à partir de 60€ !

Arrêter le THC grâce au CBD !

pexels-cannafornia-5877988

Arrêter de fumer du THC grâce au CBD ? Eh oui, c’est possible ! On vous explique le pourquoi du comment !

stock-photo-310720309

THC vs CBD !

Le THC (delta-9-tétrahydrocannabinol) est la molécule « dangereuse » du cannabis, c’est celle qui vous rend accro, qui est psychoactive, ce qui signifie qu’elle modifie votre façon d’être, de penser, de réagir. C’est pour cela qu’elle est considérée comme une drogue dans la plupart des pays.
Etant donné que c’est une drogue et qu’elle a un côté addictif, quand on commence il peut devenir difficile de s’en passer. Ainsi il existe de nombreuses thérapies, plus ou moins intrusives, qui peuvent vous aider à arrêter.
Mais existe-t-il une solution saine, viable et non intrusive ? Oui : le CBD, autre molécule faisant partie du cannabis, mais tout à fait opposée au THC. Non psychoactive, non addictive, possédant des effets relaxants et apaisants, elle est utilisée dans de nombreuses thérapies pour des personnes souffrant de pathologies difficiles, qui les entravent au quotidien, et ce sans effet secondaire néfaste.

 

Cannabidiol_(CBD)_molecule_2D

Comment le CBD peut-il aider dans le sevrage ?

Plusieurs études ont tendance à prouver l’efficacité du CBD dans le sevrage de THC. Se sevrer d’une drogue, le THC en particulier, est une tâche difficile. Il y a beaucoup de symptômes de manque qui se manifestent, qu’ils soient physiques ou psychologiques. Du côté physique, des sueurs froides, une perte d’appétit, des troubles du sommeil, maux de têtes, vomissements et autres sont à attendre. Du côté psychologique, cela se traduit sous forme d’anxiété, d’irritabilité, de sautes d’humeur, de colère, etc…

Néanmoins, le CBD aide à contrecarrer tout cela grâce à ses effets bien connus, tant au niveau physique que moral, et apporte aussi détente et relaxation. De plus, il est bien connu qu’une addiction, en plus d’être chimique (c’est-à-dire que c’est la molécule qui nous manque) est aussi physique, le geste de fumer aussi manque. Le CBD peut aider aussi à cela en vous faisant conserver ce geste de fumer.

 

stock-photo-1014816453

Mais quelle forme et quelle quantité prendre ?

Là, tout est, comme je vous le répète à chaque fois, très difficile à dire. Cela dépendra de votre carrure, de votre niveau d’addiction (la quantité de THC que vous consommez), des différents sentiments et humeurs que vous aurez au long des journées. Plus on est stressé, plus on a envie de fumer, et plus il faudra augmenter les doses. A contrario, quand tout va bien et que l’envie est passagère ou légère, une faible dose conviendra.

Il vous faudra donc tester différentes méthodes et différents dosages pour savoir quand prendre quoi. Il y a bien cependant des méthodes qui seront plus rapides que d’autres, comme l’huile par la voie sublinguale, mais il manquera le geste. Donc ce sera plus rapide mais il manquera peut-être quelque chose. La e-cigarette et la vaporisation restent peut-être les méthodes les plus complètes, vous forçant à faire le geste.

 

Pour conclure

Il faut bien se rappeler que le sevrage du THC peut être compliqué et délicat, et que vous faire accompagner par un spécialiste est souvent une bonne idée. Une bonne hygiène de vie peut aussi vous aider à arrêter le THC : adopter une routine stable en évitant au maximum le stress vous aidera énormément à combattre le manque. Pratiquer une activité physique vous détendra également, libérera aussi des hormones qui vous aideront à combattre le manque, et par la même occasion occupera votre temps, car le pire ennemi du sevrage est l’ennui : en effet c’est quand on s’ennuie et que l’on n’a rien à faire que l’on aura plus tendance à y penser.

Partager sur les réseaux sociaux

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
error check_circle

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,